Le gris des jours” H. Huchard Gouache (51×60) – 1995

“A tourner en rond dans l’hiver infini, nous nous étions déshabitués des saisons. Nous n’avons pas connu le printemps, il est passé sous nos fenêtres sans fleurs ni couronnes… On a beaucoup pleuré, on a vu partir des proches sans pouvoir leur dire « au revoir ». Et puis il y a eu les amis qu’on a mis en terre sans faire-part ni cérémonie, comme au temps de la peste noire…” (PDV)